Je veux qu'il soit très clair en introduction que je n'ai rien contre Madame Michèle Alliot Marie.
Elle fait sans doute très bien les crèpes. En soirée elle te met une animation de folie et en plus c'est une agréable partenaire de belote.
Donc je n'ai absolument rien contre elle.

 

Enfin, sauf qu'elle est UMP.
Et en plus qu'elle était chiraquienne.
Et aussi qu'elle est depuis 9 ans au gouvernement. Depuis 9 ans, ça veut dire notament depuis 2002. Et là je suis obligée d'avouer que je n'aime pas trop le gouvernement actuel. Enfin je ne sais pas si je dois dire le gouvernement ou les gouvernements qui se sont succédés depuis 2002 rapport que tout a changé mais rien a changé hein quand même depuis le remaniement. Le truc qui a vraiment été bouleversé par le remaniement c'est les projets de réveillons d'Alain Juppé, mais à part ça ...

 

Enfin bref, Michèle Alliot Marie. à qui je ne reproche rien à part tout ce que je lui reproche.

 

MAM (je vais écrire MAM hein parce que c'est long Michèle Alliot Marie à écrire) déjà elle m'avait bien fait marré à l'assemblée le 14 janvier quand elle avait déclaré en substance qu'on allait aider BenAli à mater la population tunisienne. Pour quelqu'un qui était en Tunisie deux semaines avant et qui en plus est Ministre des Affaires étrangères, on peut dire qu'elle n'était pas à côté de la plaque du tout, elle était à 3 kilomètres de la plaque. La plaque n'était qu'un tout petit point à l'horizon.

 

Bon ça, ça c'était un peu tassé et blang! deuxième scud dans ta gueule, l'affaire du voyage en jet privé.

 

Alors depuis une semaine, elle déploie des trésors d'inventivité pour noyer le poisson (le problème c'est que c'est un très gros poisson très tonique et très glissant) et elle fait déclarations sur déclarations et quand même on se marre. La dignité, le respect de sa fonction et du peuple français devraient lui avoir dicté depuis déjà quelques jours que la seule solution estde démissionner. Mais telle l'huitre elle s'accroche à son petit rocher, qui doit quand même être sacrément confortable pour qu'elle accepte l'humiliation d'aller jour après jour dans toutes les radios, toutes les télés raconter ses conneries :

 

Top five des excuses à la con de MAM ses dernières semaines :

 

- j'ai été mal comprise : à propos de sa sortie sur l'aide que la France pourrait apporter à la Tunisie pour ramener l'ordre.

 

- c'est les autres qui sont méchants avec moi : ils font rien qu'à déformer mes propos pour me faire dire LE CONTRAIRE de ce que je voulais dire. Donc ce qu'elle a dit à l'Assemblée mais que personne n'a semblé entendre c'était qu'il fallait organiser des élections libres en Tunisie. Le seul à avoir vraiment entendu le message de MAM c'est Ben Ali lui-même vu qu'il s'est carapaté comme un voleur trois jours plus tard.

 

- oui bon en fait il y a eu DEUX voyages en jet privé, mais enfin je le dis depuis le début : encore une fois, tout ça c'est la faute des journalistes qui ne comprennent manifestement RIEN quand MAM s'exprime. Peut-être il faudrait qu'elle fasse un bilan chez l'orthophoniste MAM quand même, parce que quand elle cause,  personne ne comprend.

 

- ce n'était pas un ami du clan Ben Ali, c'était même un opposant : tout comme Bernard Kouchner et Eric Besson étaient farouchement opposé à Nicolas Sarkozy jusque tôt dans l'année 2002. Mais en fait comme personne ne la comprend, personnellement je commence à douter de tout ce qu'elle dit. Ne veut-elle pas dire le contraire ? Peut-être est-ce un problème de dyslexie.

 

- c'est un détail par rapport à tout ce qui se passe : C'est pas de MAM celle-là c'est de Barouin, qui en fidèle chiraquien est venu à son secours. Bah oui mais il faut qu'on nous donne un tableau de ce qui est du détail et de ce qui n'en est pas alors. Parce que par exemple, par rapport aux horreurs de la Shoah ou aux centaines de milliers d'enfants qui meurent de faim dans le monde, rien ne devrait avoir d'importance.

 

- Il a aussi dit : elle a demandé pardon donc on n'en parle plus : je trouve ça très rafraichissant. Ministre, ça fait vachement sérieux comme fonction, mais en fait, un ministre ça se gère à peu près comme un enfant de 3 ans et demi. Tu fais une boulette, tu demandes pardon, on fait un bisou et on n'en parle plus.

 

- "quand je suis en vacances je ne suis pas ministre des affaires étrangères" : celle-ci je suis obligée d'avouer que c'est ma préférée. Ministre serait donc le SEUL boulot où quand on est vacances on est dispensé d'obligations lié à sa fonction. Que ce soit clair, le gars qui est caissier à Carrefour, si pendant ses vacances il se balade avec un T-Shirt "je déteste Carrefour" et que la photo se retrouve sur Facebook, il y a de très fortes chances qu'il ait des problèmes. Zoé Shepard qui, que je sache n'a pas écrit Absolument Débordée sur son temps de travail s'est retrouvé mise à pied pendant 6 mois. Une boucher végétarien, un prof qui ferait du tourisme sexuel en juillet-août. Steve Job qu'on verrait en vacances téléphoner avec un Nokia. Mais non, tout ceci ne s'applique pas à la fonction ministérielle.

 

C'est sûr qu'on se marre... C'est juste un peu pathétique.