Il y a un moment où il faut reconnaître que c'est fini. Je veux dire quand tu n'as plus la niaque, Le mieux c'est de remercier ceux qui t'ont soutenu, de faire une dernière tournée d'adieu (le 15 à Maubeuge, le 23 à Ham, le 02 à Moulin et le 22 à Asnières) et de dire pour une dernière fois "so long baby".


Pourquoi insister ? Pourquoi s'accrocher à cette chimère comme l'homme tombé de la falaise s'accroche à la racine du pin maritime ? hein ? pourquoi ?


Non il faut savoir partir dignement, la tête haute, le buste droit et rasé de près et simplement dire : bon les copains, on s'est bien marré mais je n'y crois plus, je n'ai plus envie. Je suis passé à autre chose, ma vie n'a pas vraiment changé non, mais maintenant on a une WII alors tu comprends, j'ai envie de me consacrer un peu à ma WII... et peut-être aussi à mes enfants, nés et à naître, et puis tous ses voyages que j'ai envie de faire, tous ses livres de PPDA que j'ai envie de lire, tous les bateaux, tous les oiseaux, tous les soleils.

Il faut garder sa lucidité quand le feu sacré s'éteint et annoncer simplement : "on vous a bien niqué avec les retraites, on a bien rigolé avec le quasi anéantissement de l'éducation nationale, la folie sécuritaire et les expulsions de sans papier, mais, mes chers compatriotes, j'ai décidé de démissionner de la présidence de la République"